Le grand fourre-tout des cibles mode (mode grande taille pour ne pas la citer)

Le grand fourre-tout des cibles mode (mode grande taille pour ne pas la citer)

Quel rapport entre la mode grande taille et la mode femme enceinte ?

Dans l’esprit du quidam, c’est la même chose : la femme est ronde (ou grosse) dans les deux cas. Il se trouve que dans l’esprit de certains marketeurs, c’est aussi le cas ! WTF ????

Lors de mes pérégrinations internautiques pour trouver des exemples afin d’illustrer les cours de marketing digital que je donne à des étudiants (une de mes activités, et j’adore cela, car « sharing is caring » !), j’en profite pour fureter sur les sites avec une offre mode femme grande taille. Tant qu’à …faire… d’une pierre deux coups, puisque la mode grande taille, c’est ma passion et ma mission.

Je viens encore de tomber sur un site qui inclut la catégorie « femmes enceintes » dans la catégorie « grande taille », comme si être enceinte faisait automatiquement de vous une femme grosse (pour ne pas utiliser le mot ronde, vu qu’au moins une partie du corps est ronde dans ce cas-là J). J’ai virtuellement fait un bond d’énervement. Cela m’a renvoyé aux débuts d’Atelier 312 : on m’a souvent demandé dans mon cercle perso et pro quel était l’intérêt de créer et distribuer une marque grande taille pour les femmes alors qu’il existe des marques pour femmes enceintes. Tant qu’à faire se fournir auprès de ces marques !
Le plus aberrant étant que ces remarques venaient de femmes dont certaines avaient des enfants. Les hommes aussi pensaient de même, mais on leur pardonnera leurs pensées dinosauresques… au passage je veux remercier cet homme, son nom m’échappe, rencontré lors d’un événement pro qui m’a chaleureusement encouragée dans mon aventure, comprenant quel était son potentiel. D’autant plus, qu’avec Atelier 312, je voulais leur offrir des pièces épurées de qualité, ce qui manque grandement dans le paysage grande taille. J’étais lasse d’expliquer que non seulement les marques de femmes enceintes ne convenaient pas physiquement mais que psychologiquement, c’est une catastrophe de proposer cela aux femmes grosses. Physiquement… parce que vous savez comme moi que les marques de femmes enceintes vont souvent s’arrêter au fameux 42 et représenter une image de la femme enceinte qui ne s’arrondit que du ventre. Psychologiquement, car être enceinte n’est pas du tout la même chose qu’être ronde, grosse, pulpeuse, en courbes, peu importe le mot utilisé (même si dans l’absolu j’aimerais bien savoir quel est le mot le plus adéquat). Être enceinte est forcément transitoire. Être ronde peut l’être mais peut ne pas l’être, et trouve son origine dans de multiples facteurs, assumés ou non. Bref, it is far more complex! Plus tard, ma grossesse m’a confortée dans cette réflexion. J’étais enceinte et pourtant je n’arrivais pas pour autant à trouver mon bonheur dans les marques classiques de femmes enceintes.

L’adéquation aux courbes, c’est une question de coupe. La coupe, c’est une question de volumes. Et les volumes, c’est une question de maths. C’est aussi simple que cela.

Mais pour faire encore plus simple : pour trouver la bonne coupe, il suffit tout simplement d’observer. Observer et encore observer. Observer les femmes et les écouter. Les observer bouger. La condition sine qua non pour créer des pièces inspirées, bien coupées, qui tombent bien, qui se font oublier et qui vivent avec et pour les femmes. Parce que c’est à la mode de s’adapter aux Femmes et non l’inverse. Bref, tout un travail d’éducation à faire auprès des professionnels de la mode et des marketeurs !

Happy week !

Sabine, fondatrice d’Atelier 312 Paris, marque parisienne premium pensée pour les femmes en formes www.atelier312.com

 

 
Retour au blog